27/10/2005

Le ministère Jean Schyns

Lorsque Jean Schyns commence son ministère, même si la région est assez prospère, la misère règne dans la classe ouvrière. Ne l'oublions pas nous sommes en 1889. La misère règne sous toutes ses formes. L'analphabétisme est une des formes de la misère. Le protestantisme a été, dès le départ, comme une révolution. Le Protestantisme encourageant la lecture de la Bible par tout un chacun. Qui parle de lecture, parle évidemment d'alphabétisation. Et il est certains que les pays à majorité protestante, ont favorisé l'apprentissage de la lecture. Devenir protestant à la fin du 19ème siècle, était en quelque sorte une promotion sociale. Jean Schyns encouragea ceux qui ne savaient pas lire à s'instruire. Il eut parfois des attitudes que certains considèrent - quand ils ne le replacent pas dans le contexte du temps - comme dictatoriale. Il conduisait sa communauté de main de maître. Il luttait contre l'alcoolisme. Un seul exemple, dans la rue où est construit le temple actuel, il y avait surtout d'autres "temples" dédié à Bacchus. Les bistrots faisaient leur beurre, si je puis dire. Malheur à celui que Jean Schyns aurait vu sortant d'un de ces établissements, dont certains n'étaient pas très fréquentables.
(à suivre)

12:46 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.