05/01/2006

pensée du jour

Le pasteur Alphonse Maillot, qui a présenté un visage souriant du christianisme, qui dans son style de prédications franc, direct, a dépoussièré par son humour des vérités essentielles, nous interpelle encore (alors qu'il a malheureusement disparu il y a déjà quelques années)
 
Qui de nous n'a pas disserté et pontifié sur le bonheur impossible, sur le Néant tout proche, sur la faim dans le monde et la fin du monde, sur la pourriture du capitalisme et des sociétés, sur la technique déshumanisante ? Et puis n'est pas rentré chez lui paisiblement, béatement, en polluant tranquillement l'air avec ses 8 ou 9 cv, pour déguster avec délice, devant la télé, un morceau de saint-nectaire ou de roquefort, arrosé d'un coup de rouge ?
 
 

08:20 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.