17/02/2006

pensée du jour

Thérèse d'Avila

 

 
Pour misérables et imparfaites que fussent mes actions, ce mien Seigneur les amandait peu à peu, il les perfectionnait, leur donnait leur valeur, et il cachait immédiatement mes fautes et mes péchés. Sa Majesté permet que même les yeux qui les ont vus s'aveuglent et il les efface de leur mémoire. Dieu dore les fautes ; il fait resplendir une vertu que le Seigneur lui-même a mise en moi, en me faisant, à peu de chose près, violence, pour que je l'accepte

 

12:59 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.