11/03/2006

pensée du jour

Anecdote

Un chrétien était devenu infirme, et, cloué dans son fauteuil, il déplorait de ne plus pouvoir exercer d'activité bienfaisante. Quelqu'un lui proposa d'écrire des lettres aux prisonniers. Il accepta et mit dans ses lettres toute le bonne humeur, tout l'entrain et l'amour dont il était capable. Après un temps assez long, il lui semblait pénible de s'adresser toujours à des gens qui ne lui répondait pas. Son zèle menaçait de se refroidir. Un jour, toutefois, il reçoit une lettre portant le timbre d'une des principales prisons. Ce n'était pas un  prisonnier qui lui écrivait, mais le geôlier. Il le priait de bien vouloir à l'avenir employer du papier plus fort, parce qu'en passant de mains en mains, ses lettres tombaient vite en lambeaux. Quelle réponse ! quelle récompense ! oh ! si nous pouvions aimer !

 

08:17 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.