05/04/2006

Un verset biblique

Actes 11 : 19

Ceux qui avaient été dispersés par la persécution survenue à l’occasion d’Etienne allèrent jusqu’en Phénicie, dans l’île de Chypre, et à Antioche, annonçant la parole seulement aux Juifs

On est étonné lorsqu’on lit un tel verset, non à cause de la persécution, mais aux conséquences que cette persécution avait déclenchées : Un repli sur la communauté juive. On est d’autant plus étonné que quelques siècles plus tard, l’Eglise oubliera cette période douloureuse et deviendra de persécutée, persécutrice. Et le monde juif aura particulièrement à souffrir d’un antisémitisme « chrétien ». Toute une série de penseurs chrétiens aura non seulement un discours violent vis-à-vis du Judaïsme, mais en plus une attitude violente qui se traduira en pogroms, en bannissements, en spoliations atteignant son paroxysme dans Shoa. Ce n’est vraiment qu’après Auschwitz que la théologie chrétienne remettra en question son attitude face à ceux que chaque chrétien aurait dû considérer comme la matrice même de la pensée chrétienne. Une pensée « chrétienne » qui avait longtemps considéré le peuple juif comme un peuple déicide. Un peuple « chrétien » qui va devoir bouleverser des siècles d’Histoire, pour venir à nouveau boire aux sources si généreusement transmises par ceux que l’on avait méprisés

 

16:41 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.