19/04/2006

un verset biblique

 

Jean 1 : 44, 45

Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre. Philippe rencontra Nathanaël et lui dit : « Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph

La réponse que fera Nathanaël à cette affirmation : « Que peut-il sortir de bon de Nazareth ? » a de quoi nous indiquer qu’il n’y a vraiment rien de nouveau sous le soleil. Le chauvinisme d’une telle affirmation ne nous échappe pas ; même si les chroniqueurs de l’époque nous présentent les habitants de Nazareth comme n’ayant pas la meilleure réputation. L’homme aime faire des comparaisons pas toujours avantageuses pour les autres. Les habitants de Bethsaïda étaient-ils meilleurs ? J’ai envie de répondre comme partout. Il y avait certainement à Bethsaïda comme à Nazareth des habitants qui étaient des braves gens, et également dans les deux villes des vauriens. L’homme est l’homme dans toutes les villes, dans tous les pays, sur toute la terre. Ou bien le Christ a-t-il choisi de vivre dans cette ville mal famée pour nous donner une leçon d’humilité ? Je suis né dans une rue qui n’avait pas bonne réputation et pourtant, de cette rue sont sortis des chrétiens engagés, dont certains sont devenus : officier de l’armée du Salut, pasteur, chrétiens convaincus malgré le milieu ambiant. J’ai de ce fait côtoyé dans mon enfance : petits commerçants, prostituées,

17:09 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.