25/04/2006

Un verset biblique

Job 12 : 7-9

Interroge les bêtes, elles t’instruiront ; les oiseaux du ciel, ils te l’apprendront

Parle à la terre, elle t’instruira ; et les poissons de la mer te le raconteront. Qui ne reconnaît chez eux la preuve que la main de l’Eternel a fait toutes choses

C’est vraiment un texte qui m’interpelle. Quand je rencontre un croyant dire qu’il n’aime pas les animaux…je m’interroge. Pourquoi, n’aime-t-il pas les animaux ? Est-ce parce que ceux-ci parlent trop clairement et lui font des reproches. Ceux qui aiment les animaux disent souvent : « Quelqu’un qui n’aime pas les bêtes n’aiment pas les gens » (c’est souvent vrai).

J’aime observer le comportement des gens, mais aussi celui des animaux et je suis forcé de constater que l’animal a souvent un comportement plus logique que l’homme. Avec un certain mépris certains disent que l’animal n’est pas intelligent, que c’est seulement de l’instinct. Alors l’instinct de l’animal est souvent plus sage que l’intelligence de l’homme. C’est vrai qu’il y a là quelque chose d’humiliant pour l’homme qui se croit le summum de l’évolution ou le roi de la création. Sage monsieur de la Fontaine, qui à la suite d’Esope et de Phèdre ont fait parler les animaux. Mais ils ne parlent pas réellement dira l’homme à la fois mal à l’aise et conscient de sa supériorité. Orgueil de l’homme qui n’écoute pas la leçon des animaux qui parfois le prévienne d’une catastrophe naturelle et que l’homme n’écoute pas ; souvent trop confiant  à ses appareils de mesure (toujours susceptible de se détraquer). Et je pourrais poursuivre en parlant des chiens pisteurs, des chauve-souris qui ont appris à l’homme d’utiliser les ultra-sons.

Alors, conclusion : interroge les bêtes

10:28 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

re-bonjour,
Une façon positive de regarder la création ... Je m'étais renseigné sur la religion protestante il y a quelques années, j'avais envie de savoir en quoi au juste elle se différenciait du catholicisme "mainstream". J'en avais retenu une grande humilité qui conduisait les Protestants à se pencher davantage sur les textes (originaux) plutôt que sur les interprétations qu'en faisait l'église. J'aime bien cette forme d'honêteté. J'imagine que j'en apprendrai plus en parcourant ton blog. Une très bonne journée,

A.

Écrit par : Artatum | 25/04/2006

Les commentaires sont fermés.