30/04/2006

pensée du jour

 
Alexandre Vinet
 
L'Evangile est caché au fond de toute conscience... Cet Evangile intérieur ne serait rien sans l'Evangile extérieur, mais...l'Evangile extérieur ne serait rien sans l'intérieur... Il y a au-dedans de nous quelque chose qui rend témoignage à l'Evangile et qui, incapable de l'annoncer à l'avance, est capable de le reconnaître lorsqu'il paraît
 
 

07:45 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/04/2006

pensée du jour

 
François Mauriac
 
La foi est le refus d'un refus

10:19 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/04/2006

pensée du jour

Rumi
C'est l'amour qui apporte le bonheur aux gens. C'est l'amour qui donne de la joie au bonheur

09:34 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/04/2006

Un verset biblique

Romains 16 : 1-2

Je vous recommande Phoebé, notre sœur, diaconesse de l’église de Cenchrées, afin que vous la receviez en notre Seigneur d’une manière digne des saints, et que vous l’assistiez dans les choses où elle aurait besoin de vous, car elle en a donné aide à plusieurs et à moi-même

Il faut d’abord préciser que dans l’Eglise primitive, le mot saint n’avait pas du tout le sens qu’on lui donne généralement dans le langage populaire ou dans une certaine forme de piété. Le mot « saint » est l’équivalent de « chrétien ». Chrétien ne sera, au départ, qu’un sobriquet donné aux croyants en Jésus. Le mot saint veut dire simplement « séparé », on pourrait presque lui attribuer l’acception « différent ». Phoebé s’est montrée différente dans son comportement vis-à-vis de ses coreligionnaires, et en particulier vis-à-vis de l’apôtre, qui fait une mention toute spéciale de cette femme qualifiée de « diaconesse ». Voilà encore un terme qu’il est utile d’expliquer. Très tôt dans l’Eglise primitive on choisira des diacres et des diaconesses pour aider les apôtres en les déchargeant des charges matérielles de l’église : en quelque sorte, ils sont là pour gérer le côté social de l’église, pour que ceux qui sont chargés de la prédication, puissent accomplir leur ministère de la Parole en toute quiétude. Ce serait une chose à revoir à une époque où les pasteurs sont parfois devenus des « hommes-orchestre » de leur communauté

 

Pour information :

Dans le protestantisme

Un ministère diaconal peu institutionnel

Les Églises protestantes connaissent le ministère de diacres, chargés de l'assistance aux pauvres. Ce ministère s'exerce soit à travers des « institutions ou œuvres protestantes », indépendantes des structures ecclésiastiques stricto sensu, soit dans le cadre de diaconats paroissiaux.

Un ministère de diacre paroissial peut également s'exercer à l'égard de certaines parties de la population paroissiale (jeunesse, par exemple), à côté du ministère pastoral plus généraliste

11:29 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

pensée du jour

 
Victor Hugo
Avant l'imprimerie, la Réforme n'eût été qu'un schisme, l'imprimerie l'a fait révolution
 

07:33 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/04/2006

Un verset biblique

Actes 18 : 18

Paul resta encore assez longtemps à Corinthe. Ensuite il prit congé des frères, et s’embarqua pour la Syrie, avec Priscille et Aquilas, après s’être fait raser la tête à Cenchrées, car il avait fait un vœu

Ce verset m’intrigue énormément. Quelle était la nature du vœu de Paul ? Je n’ai pas même trouvé une hypothèse dans la plupart des commentaires. La Bible nous enseigne à ne pas faire des vœux à la légère, de façon à ce que nous accomplissions toujours nos vœux. Le chrétien doit est un homme d’une seule parole : « Que votre oui soit oui ; que votre non soit non ».

Paul a donc dû promettre quelque chose à Dieu ; et se faire raser la tête était une preuve extérieure de la fidélité de Dieu à son égard. Dieu tient toujours ses promesses et l’homme oublie souvent les siennes. Un crâne rasé ne passe pas inaperçu. Si nous voyons que quelqu’un se rase, nous avons envie de lui poser la question : Pourquoi ? Et vraisemblablement pour les contemporains de Paul cela devait être également très intrigant.

J’imagine le dialogue : « Pourquoi t’es-tu rasé la tête ? – J’avais promis que si Dieu répondait à ma prière sur tel sujet, que je me ferais raser…et Dieu a répondu. »

 

13:40 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

pensée du jour

Le Talmud Babylone dans son traité Gittin 7b
 

Un pauvre homme qui survit grâce à la charité, doit lui aussi faire la charité

07:48 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |