11/05/2006

Un verset biblique

Actes 11 : 5

Il (Pierre) dit : j’étais dans la ville Joppé, et, pendant que je priais, je tombai en extase et j’eux une vision : un objet, semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins descendait du ciel et vint jusqu’à moi

Cette nappe attachée a fait l’objet de bien des interprétations abusives. Là, où Dieu voulait faire comprendre à Pierre qu’il ne fallait en rien discréditer un homme quelle que soit son origine, ethnique ou religieuse ; la plupart ont pris ce texte pour voir une levée des ordonnances de Lévitique chapitre 11. C’est vraiment l’exemple du texte pris hors de son contexte. Mais il est plus facile de nous dédouaner de problèmes alimentaires que de nous trouver des excuses à nos intolérances, à nos préjugés vis-à-vis de tout ce qui est autre que nous. Pierre allait devoir accepter qu’il n’y a plus ni juif, ni grec. Tous égaux face à la Bonne Nouvelle du Christ. La Bonne Nouvelle est pour toutes nations, toutes tribus, toutes langues. On ne peut pas se prétendre chrétien et continuer à nourrir les vieux clichés, à nous contenter d’à peu près pour approcher l’étranger, l’étrange et pour réaliser qu’il est issu comme nous d’un même Père

 

11:44 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Merci de l'interprétation.

Écrit par : J-Marc P | 11/05/2006

Les commentaires sont fermés.