02/06/2006

Un verset biblique

 

II Rois 17 : 24

Le roi d’Assyrie fit venir des gens de Babylone, de Cutha, d’Avva, de Hamath et de Sepharvaïm, et les établit dans les villes de Samarie à la place des enfants d’Israël. Ils prirent possession de Samarie et ils habitèrent dans ses villes

 

On comprend que les contemporains de Jésus n’avaient pas de relations avec les samaritains puisqu’ils descendaient d’anciens colons, autrement dit : les juifs avaient été spoliés de leurs avoirs par des occupants et n’avaient jamais pu entièrement récupérer leurs biens. Comme l’histoire se répète ! Combien de fois dans l’histoire les juifs n’ont-ils pas été privés de leurs possessions, n’ont-ils pas été exilés et n’ont pas pu recevoir en retour, ni eux ni leurs descendants, ce qui leur appartenait. Cela est frustrant et laisse des traces profondes qui durent des siècles. Aucun dirigeant, aucun homme ne peut mesurer les conséquences d’une décision arbitraire. Apprenons à bien mesurer les conséquences de nos actes avant de provoquer des catastrophes

06:40 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Merci de votre dernière phrase. J'ai remis un comm au post précédent.

Écrit par : J-M | 02/06/2006

Tout cela est vrai, bien sûr, mais pas seulement pour les juifs, c'est vrai aussi pour les palestiniens...

La seule solution est la justice et le pardon (aimer même ses ennemis).

J'ai lu quelque part (je crois qu'il s'agit d'un extrait du Talmud, que je vais essayer de restituer plus ou moins bien, de mémoire) que Dieu s'y ait pris plusieurs fois pour créer le monde et chaque fois au bout d'un temps plus ou moins long le monde s'écroulait...
Alors Dieu créa à nouveau le monde mais cette fois il y inclus le pardon... et ce monde-là ne s'est pas écroulé.

Écrit par : Gabyyy | 17/08/2009

Les commentaires sont fermés.