11/09/2006

A méditer

Le roi Salomon

 

I Rois 10 : 14-15

 

Le poids de l’or qui arrivait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d’or, outre ce qu’il retirait des négociants et du trafic des marchands, de tous les rois d’Arabie, et des gouverneurs du pays

 

On a parlé de la sagesse de Salomon, de sa richesse, de ses nombreuses femmes (qui ont provoqué sa perte). Mais il y a dans ce verset quelque chose de très bizarre : la somme de talents d’or 666. – ça ne vous rappelle rien d’autre, amis familiers de l’Ecriture ?

Dans le livre de l’Apocalypse, on cite aussi ce chiffre 666. Au chapitre 13, on nous parle du chiffre de la bête qui est également ce nombre. Etrange… ne trouvez-vous pas ? Dans la Bible, le chiffre 7 est le chiffre de la perfection divine. Le chiffre 6 est mathématiquement      7 – 1 = 6.

Vous allez me dire que je dis là une vérité de la Palisse. Et pourtant : 7 étant la perfection divine 6 est celui de l’imperfection humaine, de l’inachevé. Ce chiffre 6 trois fois répété, n’est-il pas le signe de l’obstination de l’homme de se confier dans son imperfection plutôt que de se tourner vers celui qui fait tout à merveille. Salomon avait bien commencé en remettant sa vie entre les mains de Dieu. Le poids des talents d’or est pour moi un signe indiquant vraiment que Salomon à cette époque avait déjà perdu son assurance et se confiait obstinément en l’homme ; relations diplomatiques et richesses avaient supplanté la confiance totale qu’il avait en Dieu au début de son règne. De la perfection de Dieu il était retombé à l’imperfection humaine. Quelle leçon pour chacun de nous !

 

12:42 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.