25/10/2006

A méditer

1857_guldenspor

 

Juges 12 : 5-7

Galaad s’empara des gués du Jourdain du côté d’Ephraïm. Et quand un des fugitifs disait : je voudrais passer ! Les hommes de Galaad lui demandaient : Es-tu Ephraïmite ? Ils répondaient : Non. Ils lui disaient alors : Eh bien, dis : Chibboleth. Et ils disaient Sibboleth, car il ne pouvait pas bien prononcer. Sur quoi les hommes de Galaad le saisissaient et l’égorgeaient près du Jourdain. Il périt en ce temps-là quarante-deux mille hommes d’Ephraïm

 

Loin de moi de vouloir justifier la guerre. Je suis profondément pacifiste. Mais ce texte me permet de faire quelques comparaisons avec une histoire plus récente et qui concerne la bataille connue sous le nom de bataille des Eperons d’or. Les troupes du roi de France étaient venues pour « donner une leçon à la Flandre. Les troupes flamandes, aidée par des hommes venus du Namurois la Wallonie actuelle) infligèrent une défaite sévère aux français. Lorsque ces derniers fuyaient en tentant de se faire passer pour des mercenaires des troupes flamandes ; on leur faisait répéter « Schild en vriend » Et la suite était la même qu’au temps des juges de la Bible. Il est étonnant de voir comme l’homme a toujours rusé pour avoir la suprématie. Quand le proverbe latin affirmait que l’homme est un loup pour l’homme…nous ne pouvons que constater qu’il en est bien ainsi. Même si l’homme qui accomplit ces actes dit qu’il est dans son bon droit, est-ce que cela justifie tous ces massacres. Le plus grave…c’est que les hommes ont souvent voulu mettre Dieu dans leurs querelles. Et hélas, l’histoire se répète

 

 

08:35 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.