07/02/2008

encore une réforme liturgique au Vatican pour vendredi saint

Nouvelle prière latine du Vendredi saint pour le peuple juif : controverse


 


Au moment où l'Eglise entre dans le temps du carême pour se préparer à Pâques, L'Osservatore Romano publie la prière en latin pour le peuple juif du Vendredi saint : Benoît XVI a voulu que la prière du missel de Jean XXIII soit modifiée. Cette réforme liturgique entrera en vigueur dès le Vendredi saint prochain, 21 mars 2008.

 

Chaque année le Vendredi saint, lors de l'Office de la Passion, la liturgie catholique prévoit une grande prière d'intercession pour le monde entier, les « impropères », dont une prière pour le Peuple de l'Alliance.

 

En 1962, le bienheureux Jean XXIII avait déjà fait modifier cette prière qui comportait l'expression « juifs perfides », qui n'avait pas à l'origine le sens moderne donné à « perfide », mais était devenu plus qu'ambigu, avec le risque d'attiser l'antisémitisme.

 

Benoît XVI va plus loin. Après avoir donné aux catholiques, par le Motu proprio « Summorum Pontificum », du 7 juillet 2007, la possibilité de célébrer la liturgie dans le rite en latin selon le missel de Jean XXIII, antérieur au Concile Vatican II, il introduit cependant une modification de cette prière d'intercession.

 

La modification est annoncée par une « Note » de la Secrétairie d'Etat publiée par le quotidien de la Cité du Vatican dans son édition en italien du 6 février.

 

L'ancien missel prévoyait une prière pour que Dieu « accorde » aux juifs d'être délivrés de « l'obscurité » et de « l'aveuglement » : deux termes qui disparaissent.

 

Le Missale Romanum réformé par Benoît XVI, par décret du 4 février 2008, prévoit une prière pour que Dieu « illumine leur coeur ».

 

La modification avait été souhaitée par des organes catholiques de dialogue avec le judaïsme et par différentes organisations juives.

 

Le texte latin publié par L'Osservatore Romano est donc:

« Oremus et pro Iudaeis

Ut Deus et Dominus noster illuminet corda eorum, ut agnoscant Iesum Christum salvatorem omnium hominum.

Oremus. Flectamus genua. Levate.

Omnipotens sempiterne Deus, qui vis ut omnes homines salvi fiant et ad agnitionem veritatis veniant, concede propitius, ut plenitudine gentium in Ecclesiam Tuam intrante omnis Israel salvus fiat. Per Christum Dominum nostrum. Amen ».

 

Réactions

 

L'assemblée des rabbins italiens s'est prononcée pour une "pause" du dialogue avec l'Eglise catholique après la publication par le Vatican de la "nouvelle prière pour les juifs" en latin qui appelle toujours toujours à leur conversion, dans un communiqué publié mercredi soir.

 

Le Grand Rabbin de Rome reste mécontent de la nouvelle version de la "prière pour les Juifs" publiée par le Vatican : elle ne déplore plus "l'aveuglement" des juifs mais appellent toujours à leur conversion.

 

Le B'nai Brith International, dans un communiqué publié mardi 5 février 2008, affirme : "Le changement selon le rite tridentin par le pape Benoît XVI est décevant. La modification de la prière latine du vendredi saint ordonnée le 5 février par le pape Benoît XVI ne va pas assez loin dans l'attaque de la formulation antisémite. Le Vatican a demandé que cette nouvelle prière soit dite à partir du vendredi saint qui tombera le 21 mars cette année.

 

La prière mise à jour espère la reconnaissance juive de ce que Jésus Christ est le sauveur de toute l'humanité. Bien que l'appel à la conversion des Juifs ait été retiré, il reste des objections à la nouvelle formulation. L'année dernière le pape a autorisé plus largement la messe traditionnelle en latin, qui comprend une prière pour la conversion des Juifs. A l'époque, le B'nai B'rith International avait exprimé sa préoccupation sur le fait que cette prière pourrait faire remonter à la surface des sentiments antijuifs. Les relations judeo-chrétiennes ont évolué ces dernières décades. La formulation dans la prière mise à jour semble en contradiction avec les progrès de ce partenariat".

Et de conclure : "Bien que nous soyons contrariés pas la décision du pape, nous continuerons cependant à oeuvrer avec nos partenaires catholiques dans une partenariat plus positif et productif".

 

Sources : Ouvre ce lien externe dans une nouvelle fenêtreLa Croix - 7 février 2008, Ouvre ce lien externe dans une nouvelle fenêtreAFP - mercredi 6 février 2008, Ouvre ce lien externe dans une nouvelle fenêtreZénith - mercredi 6 février 2008

19:04 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Dr les impropères sont comme le nom l'indique non pas une prière, mais les reproches du Christ à son peuple le jour du vendredi saint
l'intercession pour le peuple juif se trouve dans les grandes prières catholiques (=universelles)
meilleures salutations
ft

Écrit par : François Terzer | 21/03/2008

Les commentaires sont fermés.